logo

Infos patients

   
Education : nos programmes PEGASE et I-CARE    


Liens utiles

Liste de liens non exhaustive. En vous rendant sur ces sites, vous trouverez d’autres liens intéressants...

Fédération Française de Cardiologie : www.fedecardio.com
Nombreux liens, brochures à télécharger, informations pratiques.

Société française de cardiologie : www.sfcardio.fr

Société européenne de Cardiologie : www.escardio.org

American Heart association : www.heart.org

Insuffisance cardiaque : www.heartfailurematters.org

Hypertension artérielle :
www.sfhta.org

www.automesure.com

Diabète et maladies métaboliques : www.alfediam.org

Société française d’athérosclérose : www.nsfa.asso.fr

Tabagisme :
www.tabac-info-service.fr

Club des cardiologues du sport : www.clubcardiosport.com

Sites locaux :

  1. Hopital Emile Muller Mulhouse : www.ghrmsa.fr
  2. Centre de réadaptation de Mulhouse : www.arfp.asso.fr


Notre cœur bat au repos 60 à 70 fois par minute durant toute notre vie. Quel dur labeur ! Prenons soin de cet organe et des artères qui le nourrissent ! Les artères vieillissent plus rapidement sous l’effet du tabac, de l’excès de cholestérol, de l’hypertension artérielle, d’une consommation de sel, du diabète , du stress et du manque d’activité physique.

LUTTONS CONTRE LES DANGERS QUI MENACENT NOTRE CŒUR !

® Le tabac est le premier facteur de risque chez les patients les plus jeunes : savez vous que lorsque l’on arrête de fumer, on réduit de façon significative le risque d’être victime d’un infarctus ? Savez vous que les bénéfices de l’arrêt sont immédiats ? Vingt minutes après la dernière cigarette les chiffres de tension artérielle et du rythme cardiaque se normalisent. Quelques heures après la dernière cigarette le risque de spasme des artères du cœur disparaît, le monoxyde de carbone (CO) est progressivement éliminé du sang : le risque d’infarctus diminue déjà. Certes, il n’est pas facile d’arrêter de fumer mais l’on peut vous aider. Le test de Fagerstrom permet de mesurer votre dépendance à la nicotine (lien vers test de Fagerstrom).
Parlez en avec votre médecin ou contactez nous au 03 89 64 73 88 au secrétariat de la consultation de tabacologie du Centre Hospitalier de Mulhouse.

® Le tabac et l’excès de cholestérol sont en cause dans la plupart des infarctus dans le monde. Ne laissez pas le cholestérol boucher vos artères ! Il existe deux types de cholestérol : le bon cholestérol appelé HDL « nettoie » le mauvais cholestérol. Le mauvais cholestérol appelé LDL bouche les artères lorsque l’on en a de trop. Pour limiter son excès, adoptez une alimentation équilibrée. Votre médecin peut également vous proposer de prendre des médicaments qui diminueront le mauvais cholestérol ; ils sont très efficaces pour diminuer le risque d’infarctus du myocarde. Cependant, pour augmenter le bon cholestérol, il faut adopter des règles de vie saines !

® Les facteurs de risque cardiovasculaire ne sont pas une fatalité ! Le diabète est un excès de sucre dans le sang. C’est une maladie ou on ne ressent pas de symptômes car elle touche aussi les nerfs. C’est souvent lors des complications que l’on découvre le diabète. Une pression artérielle trop élevée est souvent à l’origine des accidents vasculaires cérébraux. L’excès de poids est un élément central qui favorise tous les facteurs de risques « métaboliques ». Tous ces facteurs de risque favorisent les maladies cardiovasculaires et sont secondaires à notre mode de vie.

ADOPTONS UN MODE DE VIE SAIN ET EQUILIBRE !

Ceci ne veut pas dire mode de vie « triste » bien au contraire.

® Adopter une alimentation équilibrée : Chaque famille d’aliments a sa place dans votre assiette, l’alimentation doit être variée. Comment concilier alimentation plaisir et alimentation équilibrée ? L’organisme a besoin de trois repas par jour. La variété des produits donne l’équilibre. Prendre le temps de se mettre à table. Pas de grignotage entre les repas. Pas d’excès mais pas de restriction. Des fruits et des légumes à chaque repas , crus, frais et de saison, cuits, surgelés ou en conserves. Des féculents à chaque repas. N’opposez pas les féculents aux légumes mais mangez plutôt les deux ensemble. De la viande maigre pas plus de 2 à 3 fois par semaine. Du poisson 2 à 3 fois par semaine. Deux œufs par semaine. Des laitages maigres. Priorité à l’eau , pas de soda, peu de jus de fruits, peu d’alcool. Utilisez les bonnes graisses : huile de colza, huile d’olive, de la margarine molle. Limiter les acides gras saturés et les graisses « trans ».

® Une activité physique adaptée : cela veut dire d’une durée suffisante, 30 minutes par séance. Privilégiez la durée à la performance. De manière régulière, au moins 2 à 3 séances par semaine. Elle doit être adaptée à la condition physique de chacun, simple à pratiquer pour s’inscrire dans le temps et devenir de plus en plus performant. Notre rythme de vie doit changer au quotidien : moins de voiture, éviter les ascenseurs, etc…

® Moins de sel : Le sel est nécessaire à notre organisme pour la bonne répartition de l’eau dans le corps. Il aide à réguler la pression et le volume sanguin. Mais consommé en trop grande quantité il est néfaste pour notre santé. L’excès de sel augmente la tension artérielle et à terme les risques cardiovasculaires. Pour un adulte, 8 gr de sel quotidien sont suffisants. Une étude a démontré qu’en France plus de 50 % de la population consommait bien plus de 8 gr de sel par jour (étude nutrinet-santé). On trouve le sel dans les produits transformés notamment dans les charcuteries, les fromages, le pain , les biscottes, les viennoiseries et gâteaux secs, les gâteaux apéritifs, les cacahuètes, les pistaches et les plats cuisinés. Pour réduire la consommation quotidienne de sel : éviter la salière sur la table ; lors de la préparation des plats remplacer le sel par des épices ou des herbes aromatiques (fraîches, lyophilisées ou congelées), consommer occasionnellement les aliments riches en sel .